Spettaculu Vivu

Le programme de la saison culturelle 2018/2019 est à vous !

Cliquez ici pour vous abonner

Cliquez ici pour acheter vos places à l'unité

Consultez ci dessous les modalités et tarifs d'abonnement

- Agrandir l'image, .JPG 168Ko (fenêtre modale)
- Agrandir l'image, .JPG 122Ko (fenêtre modale)

Elle pourrait être indienne, américaine, africaine... Elle pourrait également et surtout être Corse.

Cette photo se veut une réinterprétation de notre « Bandera » dont le bandeau blanc porterait fièrement le flambeau de notre programmation. Quel plus beau symbole ? Depuis quelques mois, il est de bon ton de soutenir la cause féminine, voire féministe et d’aucuns nous accuseront éventuellement d’avoir bien opportunément féminisé notre «Testa Mora ». Nous pensons au contraire qu’il est dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, de notre devoir de réaffirmer les évidences, jusqu’à ce qu’elles soient évidentes pour tous.
La photo étant magnifique, nous joignons en plus un propos esthétique à un propos sociétal et politique fort, ce « Vivu » peint sur le visage évoquant des peintures de guerre et plus largement une forme de résistance... D’ailleurs, n’est-ce pas ce que nous attendons de la culture, ou du moins ce qu’elle devrait toujours être ?
Ainsi, je suis toujours aussi heureux et fier de dévoiler notre programmation Spettaculu Vivu, projet porté par la municipalité depuis quatre ans. Je sais l’importance qu’elle revêt pour les Bastiais et l’attente quelle suscite chaque rentrée. Au cours de la saison passée, j’ai pu voir les salles remplies, au Théâtre ou au Centre Culturel Alb’Oru, l’émotion sur les visages, la ferveur dans les applaudissements... Bastia a fait de son projet culturel une priorité, et de ses établissements des lieux de création désormais incontournables. Aucune autre ville en Corse ne soutient plus ardemment nos artistes et compagnies, en leur donnant au travers de résidences, ce qu’ils désirent le plus au monde : du temps et des moyens. Ce qui n’est pas cher payé pour ce dont ils nous gratifient en retour : joie, légèreté, émotion, rire, réflexion... Et l’intime conviction que la Corse regorge de talents dans tous les domaines, et plus que partout ailleurs.
Pour être à la hauteur de cette création polymorphe, il nous faut un Théâtre digne de ce nom. J’ai dit, notamment dans la presse, toute la détermination de la municipalité à concrétiser cet ambitieux projet de rénovation globale de 23 millions d’euros. A mon sens, il ne peut en être autrement pour « l’unique Théâtre de Corse », dont l’état actuel est proche du délabrement et qui ne saurait se contenter de réfections cache-misère. Si ces travaux débutent à l’horizon 2020 comme nous le souhaitons, cette saison pourrait donc être la dernière saison « pleine » avant les trois ans de fermeture. N’ayez crainte, ce hiatus s’annonce comme une période très excitante et les équipes municipales s’activent déjà pour repenser, en sus de l’activité du Centre Culturel Alb’Oru, des saisons culturelles hors-les-murs, qui réserveront j’en suis persuadé comme les années précédentes de très nombreuses surprises. Mais pour l’heure place à la nouvelle saison culturelle, dont je sais par avance qu’elle comblera les attentes de tous. 

PIERRE SAVELLI

MAIRE DE BASTIA

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"U mondu hè une scena"

A pudemu apparagunà l’angoscia di u regista chì s’industrieghja, dendu fiatu à e viste di u so pensamentu à quelli sìntimi diversi chì ci strìnghjenu ogni annu : un’alegrezza è una fierezza senza para di prisentavvi una prugrammazione nova, mischjate cù un’ambascia cionca di ùn risponde micca à le vostre attese. Ghjè una scumessa, u crede di pudè infattà L’ALTRU. Voi. Pè parafrasà à Shakespeare, « u mondu hè una scena », a scena hè un mondu, è u nostru hè multìplice. Apertu. Da e sponde di u Mediterraniu à quelle di a Kanaky, da u core di l’Armenia à u nordu di l’India, da e voce bùlgare à e melupee libanese, da l’Hegoalde à a Balagna nustrale, vi prupone Spettàvulu Vivu 2018-2019 un viaghju à traversu à e culture è e creazione cuntempurànee, trà l’Uriente è l’Uccidente, induve passatu è presente s’avvìanu è si fàcenu un’ansciata. Sò quarantatrè i spettàculi pruposti, induve ci ritrova omu una suprana teatrale cù 17 pezze è u vultà inde a prugrammazione di una istituzione maiò, a ComédieFrançaise, cù trè pruposte artìstiche assai sfarente. Vene ricundutta a cullaburazione cù e Bouffes du Nord accugliendu a pruduzzione famosa di u « Triomphe de l’amour » di Marivaux. Averà a creazione teatrale isulana cum’è di sòlitu una piazza scelta cù e 7 creazione di a «Settimana Teatrale», chì ci pìglia à u saltu, sempre di più vivace è muderne.
S’averà celebratu capunanzu i 30 anni di u Teatrinu, capifila di un teatru in lingua corsa populare è apertu, è chì assalterà pè l’occasione a figura di Sampieru Corsu. Serà improntatu u 2019 da dui anniversarii assignalati, quessi inde u duminiu musicale. Ci ferà Ghjuvanpaulu Poletti l’amicizia è l’onore di festighjà nantu à a scena di u teatru i so 50 anni di canzona. Via, ci uffreranu i canterini di A Filetta à l’occasione di u 40u anniversariu di u so gruppu, una creazione di prima trinca à traversu à u so percorsu vucale è musicale for di u cumunu, è per compie la bella un cuncertu d’umagiu à e voce feminile urientale. Tuttu què ben’intesa, à u sorte di e residenze di creazione chì a permanenza (7 quist’annu) è l’impurtanza ùn si ponu sbugiardà. Viderà dinù u 2019 u nostru partenariatu cù l’Opéra-Comique francà un passu cù a pruduzzione di « Bohème, notre jeunesse » d’apressu à Giacomo Puccini chì a speremu, saperà adunisce u pùblicu lìricu di Bastia. Eppo tanti altri cuncerti, ballu, estru spiritosu, spettàculi pè i giòvani pùblichi…s’è omu dice à spessu chì l’èssere vivu hè a somma di e so scelte (chì seranu propiu diffìciule à fà quist’annu), vi prighemu una squisita è ghjuvèvule stagione culturale !

MATTEA LACAVE

AGHJUNTA À A CULTURA, A LINGUA CORSA È A L’APERTURA NANT’À U MONDU MEDITERRANIU

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------