Art et Culture / Arte è Cultura

13ème édition de la Journée de la revue

Mis en ligne le

, .JPG 77Ko ()

Cette 13e édition de la “Journée de la revue” est ouverte sur la Méditerranée et pose un regard qui interroge représentations et discours. Quelle place occupent les revues dans l’approche de cet espace entre mythes et réalités multiples.
L’objectif est aussi d’appréhender la revue à la fois comme source et objet de recherche.

10H00 : Discours d'ouverture

10H30 : Actualité des revues

14H00 : Colloque " Revues et Méditerranée "

Actualités des revues

Cahiers Robinson n°43 " Soigner, guérir, occire... en littérature de jeunesse " avec Isabelle-Rachel Casta (dir.)

Fabula et Kôan. Un projet éditorial avec Claire Cecchini ...

Cahiers de la Méditerranée n° 93 "être Maire en Méditerranée" avec Ange Rovere

Programme du colloque

Airoldi Serge

Quelques exemples de revues en Méditerranée, comme une salve d'avenir pour reprendre possession d'un monde.

A partir d'exemples tels que la revue Nejma (Tanger), Souffles (créée en 1942 à Montpellier pour porter une parole insoumise en des temps de censure), Souffles encore (revue marocaine n'existe plus, mais demeure le texte de A. Laâbi dans son numéro 22 en 1971, "je cherche l'emplacement de ce battement dans mon corps/je cherche la source de cette voix dans mon gosier/je cherche l'épicentre...") ou encore l'immense épopée des Cahiers du Sud, la revue Akbar Al-Adab (Egypte) que menait l'écrivain journaliste Gamal Ghitany, sans oublier la revue Maghreb (1932 et 1936), qui associe de jeunes intellectuels marocains et des militants de la gauche française, désireux de faire évoluer le régime du protectorat, en attendant d'aller vers l'indépendance), je souhaitais m'engager vers l'idée selon laquelle la revue est le lieu de la manifestation littéraire, bien sûr, (comme disait Mohammed Choukri) et aussi le témoignage vital " d'une réalité en acte " (comme l'indique Laâbi dans le tout premier numéro de Souffles en 1966). D'une manière générale, la manifestation littéraire, étant en sa qualité même, l'expression nécessaire du récit qui nous oblige pour cette "salve d'avenir" qu'encourage et que salue René Char.

Martinetti Joseph

" La Méditerranée des géographes " : " Méditerranée " et " Méditerranées " dans les revues de géographie françaises à partir du XIXe siècle.

Alors qu'ils se sont longtemps positionnés méthodologiquement entre sciences humaines et sociales et sciences de la nature, les géographes ont largement contribué à construire dès le début du XIXe siècle une image unitaire de la Méditerranée. Nature et paysages constituent alors les fondements conceptuels d'une Méditerranée du temps long et les conduisent à s'interroger sur les liens particuliers entre sociétés et milieux autour des notions de contraintes et d'enjeux territoriaux. Cette Méditerranée unitaire, entrée pourtant en périphéricité géopolitique comme le précise déjà Elisée Reclus, prépare la magistrale interprétation braudélienne d'un monde méditerranéen que la revue des Annales de géographie fondée en 1891 a significativement balisée. Avec le retour du politique en géographie s'affirme à l'aune des années 1970 la puissante résurgence d'un débat récurrent sur les divisions politiques et civilisationnelles d'un monde méditerranéen abondamment évoqué dans les revues Hérodote (1976) et l'Espace géographique (1972). Ces revues selon leurs touches particulières construisent alors une Méditerranée modélisée, essentiellement définie comme un espace intermédiaire " une interface " entre l'Ouest, l'Est et le Tiers-Monde après avoir été lieu de rencontres et d'affrontements entre les Christianismes occidental et oriental et le monde musulman. C'est en assumant ce virage épistémologique que le classique Bulletin de la Société coloniale de géographie de Marseille devient alors la revue universitaire Méditerranée cherchant pour sa survie à s'approprier ce vaste espace d'investigation scientifique unifié par les rivages du Mare Nostrum

Dhermy Arnaud.

Matrice des civilisations ou clef d'universalité : la Méditerranée dans l'entre-deux-guerres, un espace de revues.

Les années 1920 et 1930 sont un moment privilégié où se déploie la Méditerranée comme espace en soi. C'est par revues interposées, facettes par facettes, que vont se confronter ses caractéristiques, à travers échanges voire polémiques. La définition de la Méditerranée dans les productions francophones achoppe principalement sur un clivage qui ne saurait être circonscrit au seul débat idéologique, mais qui révèle un effort de lecture inédit sur un périmètre alors considéré comme interface d'échanges et de plus en plus comme monde culturel à part entière.

Peri Christian

"Méditerranée" en revues

En interrogeant les portails de revues, les catalogues nationaux de périodiques... peut-on tenter une approche de l'utilisation du terme "Méditerranée" et de ses déclinaisons dans les titres de revues ? Cette approche permet-elle également la définition d'une typologie et de saisir une évolution depuis le début du XIXe siècle ?

Flach Henri

La revue administrative de la Méditerranée occidentale (1982-1997).

L'approche d'une revue éditée à Bastia (IRA), dans quel contexte et quels objectifs ?

Martinetti.