Patrimoine / Patrimoniu

3ème édition de "Livre Ancien"

Mis en ligne le

, .JPG 87Ko ()

17 mai 2018, Bibliothèque patrimoniale de Bastia Tommaso Prelà
Un évènement proposé par :
Le Lycée Jean Nicoli et La Ville de Bastia

Une histoire bastiaise...

Depuis sa création en 1799, la bibliothèque de Bastia a vu son fond s'enrichir grâce à l'acquisition des collections des couvents de la région et des donations des généreux bibliophiles bastiais. Le plus célèbre est Tommaso Prelà. Aujourd'hui, l'archivage systématique des ouvrages et des revues insulaires vient compléter la formidable collection de presse ancienne offrant ainsi au public un fonds varié qui témoigne de l'histoire culturelle de Bastia.

Des services de proximité et accessibles à tous.

Inaugurée en 2001, la nouvelle aile de la bibliothèque patrimoniale Tommaso Prelà offre aux usagers un vaste espace de travail animé par de nombreux services gratuits :

  • Consultation des documents sur place
  • Conseils et orientations
  • Service de reprographie

Antoine Mattei en quelques mots

Il fait des études aux collèges de Bastia et d'Ajacciu et devient bachelier. Il ira à la faculté de médecine de Montpellier où il suit des cours de chirurgie. Deux ans plus tard, il continuera ses études à Paris et obtient son grade de docteur en 1846.

Il revient à Bastia et est nommé médecin légiste puis inspecteur des eaux thermales du Fiumorbu. En 1855, il publie un livre " Essai sur l'accouchement physiologique ". Il ouvre une clinique d'accouchement à Paris et donne des cours à l'école pratique de la faculté de médecine. Il est également membre de la société de Médecine de Strasbourg, des académies de Bruxelles et de Turin et de la société chirurgicale de Bologne.

Il collabora avec de nombreux journaux insulaires. Il illustre la médecine par une découverte " la version par manœuvre externes ", méthode manuelle, simple, " destinée à redresser, en fin de grossesse, les positions défavorables du fœtus ". En 1867, il publie un recueil de proverbes : Pruverbj, detti et massimes corse. En 1871, pendant le siège de Paris, il forme quatre ambulances, à ses frais, ce qui lui vaut la Médaille d'Or de la Ville de Paris.

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse en PDF.