Social

Plus que jamais, nous sommes déterminés à mettre en place une action sociale forte et équitable à Bastia. Le social est l’affaire de toutes les politiques, qu’elles soient éducatives, sportives, culturelles ou encore qu’elles traitent de l’aménagement urbain. Dès lors, la concertation entre les différentes orientations permettra de réaffirmer la place des bastiais au cœur de nos actions et ce quel que soit le public (jeunes, personnes âgées, personnes en situation de handicap, familles monoparentales…).
La politique sociale ne peut se limiter au Centre Communal d’Action Sociale bien que ce dernier demeure l’acteur incontournable de notre engagement auprès des personnes défavorisées.

Prévenir et lutter contre la précarité nécessitait de remettre à plat les procédures pour permettre ensuite un travail en profondeur pour chaque catégorie d'aide.

 

L'aide aux personnes

 

L'accompagnement administratif et social

Que ce soit pour les secours d’urgence, mais également  pour les autres démarches d’accompagnement comme la constitution et l’instruction de dossiers (CMU, ASPA, APA, Aide-ménagère, ..), l’aide aux démarches administratives (gestion du courrier), le service social a accueilli en 2016 environ 6 400 personnes.

Les assistantes sociales soutiennent et interviennent sur des domaines essentiels de la vie quotidienne tels que les problèmes financiers, l’insertion sociale, le surendettement, l’accès au logement, la protection des personnes vulnérables ou encore l’accès aux soins.

Chaque cas est pris en considération, de la simple aide à la démarche administrative à la mise en place d’un accompagnement social plus lourd.

 

Le logement

De même le logement est un axe important de la politique sociale : 866 personnes ont été reçues par la cellule logement pour les aider dans leurs démarches de recherche d’un logement social.

Le CCAS dispose d’un patrimoine de sept appartements occupés essentiellement par des personnes âgées. Il a été décidé de remettre en état ces logements qui étaient vétustes. Deux logements sont en cours d’achèvement. Ils serviront de logement relais pour les familles en situation d’urgence et de logements tiroir pour la rénovation de l’ensemble du parc.

 

Les animations

Des actions ont été reconduites et améliorées et d’autres initiées en direction de publics ciblées :

Pour les personnes âgées : I Capi Bianchi (500   personnes), Festa di l’Anziani (600 personnes), Loto inter générationnel, sorties diverses… 

Festival du cirque (300 places offertes)

Réveillon (324 personnes)

Colis de noël (1935 colis)

 

L'action sociale

Dans le domaine de l’action sociale d’autres projets sont en cours :

- Aide à la mutuelle pour les personnes exclues des dispositifs existants ;

- Mise en place d’un Pass-Cultura pour les retraités ;

- Aide à la mobilité ;

- Mise en place de dispositifs d’aide à l’autonomisation des publics en difficulté (épicerie éducative, recrutement d’une conseillère en économie sociale et familiale…)

 

De façon plus générale, nous développons un projet basé sur la construction d’une politique sociale volontariste à dimension éducative et transversale.

 

La création d'un observatoire social

Actuellement, le réseau des assistantes sociales de la ville exerce cette mission d’identification des personnes en difficulté et de remontée des besoins.

Cela demeure relativement empirique et nécessairement incomplet même si elles ont rencontré 2212 personnes en 2016 et effectué 173 visites à domicile. Nous travaillons à la mise en place d’un véritable observatoire social dont le rôle sera précisément d’être un outil de veille pour mieux définir les actions de lutte contre la précarité.

 

L'aide aux associations

La Ville aide financièrement les associations qui luttent contre la précarité et l’isolement par le biais notamment de subventions. Ainsi en 2016, 53 000 euros ont été alloués aux associations. Il convient désormais de renforcer la coordination avec ces associations pour une meilleure prise en compte des situations de précarité et la mise en œuvre d’actions concertées.  

Ainsi, une action « Etats généraux » des associations œuvrant sur Bastia est en cours de finalisation pour faire un état des lieux et envisager les modalités de cette coopération renforcée

 

Le nouveau schéma directeur de l'action sociale

Loin de nous satisfaire des actions entreprises conformément à nos engagements de campagne, nous voulons dans cette deuxième partie de mandat amplifier notre action en tirant les enseignements des difficultés rencontrées, et de notre connaissance approfondie de l’administration municipale et des acteurs et partenaires œuvrant dans ce domaine.

Des points d’améliorations ont été identifiés comme le besoin d’une meilleure lisibilité de la politique sociale et des champs d’intervention du CCAS, du service social de la ville, du département, et plus largement le besoin de coordination de tous les acteurs, institutions, associations œuvrant dans le domaine. Mais surtout, il faut inscrire la politique sociale en cohérence avec les évolutions institutionnelles en cours.

Les actions, les orientations et les objectifs de la politique sociale de la ville sont donc en cours de formalisation au sein d’un schéma directeur de l’action sociale qui affiche clairement le cadre opérationnel défini autour des principes suivants:

- accélérer le passage d’une politique d’assistance à une politique éducative dans l’accompagnement social

- décloisonner dans l’action tous les volets de l’action sociale, politique de la ville, politique éducative, santé, etc.

- associer largement et clarifier les liens avec les institutions, les acteurs locaux du social, les associations

- inscrire les actions en cohérence avec les politiques publiques, et en particulier celle de la Collectivité Territoriale de Corse, future collectivité unique qui regroupera les compétences des départements en la matière.

- mettre en place une politique permanente d’évaluation de la politique sociale afin d’en mesurer les impacts et adapter les actions

 

Afin d’assurer l’atteinte de ces objectifs avant l’été 2017, la ville a renforcé le service social, s’est dotée d’une assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’accompagnement méthodologique, et a mis en œuvre une gouvernance dédiée impliquant de façon transversale l’équipe municipale. Ce travail a abouti à un nouveau schéma directeur de l’action sociale voté par le conseil municipal à l’été 2017.

Il a permis de mettre en œuvre une première action forte : le portage de repas à domicile pour les personnes défavorisées qui a démarré en novembre 2017.