Autres fêtes bastiaises

Festa di Santa Maria

« Comme tous les autres édifices religieux de la cité, la cathédrale Sainte Marie possédait une statue de procession en bois polychrome qui datait du XVIIIe siècle. Cependant, au milieu du XIXe siècle et ceci dans le but de magnifier le culte marial, le curé de la cathédrale demanda à un orfèvre de renom, Gaetano Macchi, de ciseler une statue de la Vierge en argent en fondant d’anciens objets du culte. Le projet initial mesurait une quarantaine de centimètres mais c’était sans compter sur la prodigalité, la piété et l’orgueil des bastiais. En effet, quand la population apprit que l’on fondait cette statue, chacun voulu faire don d’objets en argent pour que l’oeuvre soit la plus importante. Souhaitant faire plus et mieux que son voisin, on amena chandeliers, bijoux, plats, ménagères et monnaies jusqu’à atteindre la taille respectable de plus de 2 mètres. L’oeuvre d’art que l’on admire dans une niche à droite en entrant dans le sanctuaire est portée en procession tous les 15 août dans les rues de la cité. »

« La statue de la Vierge (qui fut coulée en argent massif au XIXème siècle grâce aux dons des Bastiais) est portée par les hommes à travers la vieille ville, accompagnée du cortège qui monte dans la moiteur des ruelles alanguies sous la chaleur estivale.

Alors résonne l'hymne marial, le Dio Vi Salve Regina, particulièrement cher au à nos cœurs qui exprime pleinement la ferveur que les insulaires vouent à la Vierge. »

Extrait d’un article de corse net infos : http://www.corsenetinfos.corsica


Chaque 15 août la Ville de Bastia offre un magnifique feu d’artifice tiré sur le Vieux-Port de Bastia.

 

 

 

U Cristu Neru

« Niché dans la pénombre d’une des chapelles latérales de l’oratoire de la Sainte Croix, le Très Saint Crucifix des Miracles fait l’objet d’une vénération toute particulière à Bastia. Ce Christ Noir aurait été trouvé en 1428 par des pêcheurs. Ces derniers l’auraient découvert flottant au large de la ville, nimbé d’une lumière surnaturelle. Ramené au Vieux Port et exposé dans une anfractuosité de rochers que l’on peut toujours voir aujourd’hui, il en aurait mystérieusement disparu. Retrouvé accroché dans un arbre à l’emplacement de l’oratoire actuel, on bâtit alors une chapelle pour l’abriter. Il est porté solennellement par les marins chaque 3 mai, lors d’une procession. Jadis, à l’ouverture de la saison, les pêcheurs venaient offrir au Christ le produit de leur première pêche lors d’une cérémonie »

source Office du Tourisme de la Communauté d’Agglomération de Bastia, « Histoires, légendes et sortilèges du pays Bastiais », éditions Corses

 

 

 

Festa di San Roccu

Fête de la saint Roch le 16 Aout , au coeur du centre ville, rue Napoleon

« Il fut un jour contaminé et se retira dans un lieu solitaire pour succomber à son mal. Mais un chien le trouva, lécha ses plaies et lui apporta du pain. Le maître de l'animal découvrit peu après l'existence du saint, et l'emmena chez lui pour le guérir. »

« En Corse où les épidémies de peste firent tant de ravages, San Roccu fut naturellement choisi comme saint protecteur de ce fléau auquel il consacra sa vie et survécut. »

Messe, Bénédiction et distribution des petits pains, symbole de protection contre les épidémies, les maladies et la foudre.
« i sarruchini », ces petits pains bénits à l'office du jour et distribués à la sortie de l'église. Autrefois, on les conservait à la maison pour les donner à manger aux malades, qu'ils fussent hommes ou bêtes, victimes d'épidémies diverses. Cette fête religieuse se termine enfin par une procession.