Semaines d'informations de la Santé Mentale

Chaque année à la mi-mars, les Semaines d'Information sur la Santé Mentale (SISM) sont un moment privilégié pour réaliser des actions de promotion de la santé mentale. Ces semaines sont l'occasion de construire des projets en partenariat et parler de santé mentale au grand public. Il s'agit d'un moment privilégié pour réaliser des actions de promotion visant à destigmatiser cette problématique en informant et en sensibilisant le grand public. Sont organisés dans ce cadre : des conférences, des films-débats (notamment au lycée), un vernissage à la gare de Bastia où sont exposées les œuvres des patients permettant ainsi de les valoriser.

Les 5 OBJECTIFS des Semaines d'Information sur la Santé Mentale sont de :
  1. SENSIBILISER le public aux questions de Santé mentale.
  2. INFORMER, à partir du thème annuel, sur les différentes approches de la Santé mentale.
  3. RASSEMBLER par cet effort de communication, acteurs et spectateurs des manifestations, professionnels et usagers de la santé mentale.
  4. AIDER au développement des réseaux de solidarité, de réflexion et de soin en santé mentale.
  5. FAIRE CONNAÎTRE les lieux, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien ou une information de proximité aux familles et leurs proches.

 

Pour travailler sur cette action, les structures œuvrant dans ce domaine : San ORNELLU, ISATIS, le CHB, le GEM se sont constituées en un collectif SISM 2 B.

Ce collectif, avec l'appui du SCHS, de l'ARS, et de l'IREPS organise les semaines d'information de la santé mentale en mars.

En 2018, un vernissage avec les œuvres des patients a eu lieu à la gare de BASTIA ainsi qu'une une pièce de théâtre à l'Alboru, et une table ronde sur le thème santé mentale et parentalité.

En 2019, il était prévu une exposition à la gare, une conférence à l'Alboru, la projection d'un film à l'Alboru ainsi qu'une table ronde sur le thème santé mentale à l'ère du numérique.

L'édition 2020 des SISM aura lieu du 16 au 29 mars sur le thème "Santé mentale et discriminations".