Les projets structurants

Le Plan pluriannuel d’investissement, document novateur sur l’île, présente clairement les futurs grands travaux de notre municipalité. Celui-ci s’étalonne sur les dix prochaines années. Pour la période 2016/2020 qui nous concerne en premier lieu, deux axes majeurs sont mis en exergue : l’amélioration du cadre de vie et des services à la population ainsi que l’attractivité urbaine de Bastia.

- Agrandir l'image, .JPG 3.2Mo (fenêtre modale)
Spassimare

© cità di Bastia
- Agrandir l'image, .JPG 38Ko (fenêtre modale)
Spassimare
- Agrandir l'image, .JPG 67Ko (fenêtre modale)
Aldilonda
- Agrandir l'image, .JPG 152Ko (fenêtre modale)
Aldilonda
- Agrandir l'image, .JPG 62Ko (fenêtre modale)
Tunnel sous la Poudrière - Aldilonda
- Agrandir l'image, .JPG 32Ko (fenêtre modale)
Théâtre de verdure
- Agrandir l'image, .JPG 261Ko (fenêtre modale)
Spaziu Gaudin
- Agrandir l'image, .JPG 212Ko (fenêtre modale)
Place Claude Papi

© cità di Bastia
- Agrandir l'image, .JPG 50Ko (fenêtre modale)
Ilot de la Poste

 

Le Spassimare et L’Aldilonda : une nouvelle voie de circulation reconnectant les quartiers nord et sud

 

La réalisation de cette voie piétonne, cycliste, parfaitement adaptée aux personnes à mobilité réduite est un des projets structurants phare de notre Majorité. Plus qu’une simple balade touristique, elle s’inscrit dans un projet global qui modifiera en profondeur les déplacements urbains. Elle permettra en effet de proposer une nouvelle forme de mobilité, dite douce, en faisant le lien entre le nord et le sud de la ville, du port de Toga à l’Arinella, grâce notamment à l’Aldilonda, véritable balcon sur la mer qui contournera la citadelle.

La municipalité a également mis à l’étude, la réalisation de voies pénétrantes vers les quartiers intérieurs,  pour prolonger et faciliter ce type de déplacement dans toute la ville. Entre terre et mer, ce projet dont les travaux ont commencé en ce début d’année 2017, permettra également de reconnecter Bastia à sa façade maritime, à laquelle elle a trop souvent tourné le dos par le passé. 

Concernant le budget du Spassimare d’un peu plus de 3 millions d’euros, celui-ci a été pensé de manière maitrisée et assumée pour impacter a minima les finances de la ville. Il se divise comme suit : financements européens (FEDER) à hauteur de 60%, financement par la CTC (dotation quinquennale) à hauteur de 20% et enfin participation de la commune à hauteur de 20%. Pour le financement de l’Aldilonda, la répartition est sensiblement la même.

La portion du Spassimare entre le tunnel et l’Arinella sera définitivement livrée en février 2018 mais est d'ores et déjà quasi achevée. Le projet de l’Aldilonda a été choisi à l'été 2017, le démarrage des travaux est prévu fin 2018.

L'espace mantinum

Dans le cadre de notre programme de valorisation de notre patrimoine et de notre politique culturelle, nous lançons un ensemble d’investissements situés à la citadelle. Ainsi, au pied du palais des Gouverneurs, et dans la continuité du projet comprenant le Spassimare et l’Aldilonda, le Mantinum, théâtre de Verdure situé face au Vieux-Port, permettra d’organiser des spectacles mais surtout de créer un nouvel espace de vie.

Le projet de valorisation de cet espace public prendra également tout son sens avec un ascenseur entre le quai sud et la citadelle au droit des falaises pour faciliter les déplacements entre Terra Vecchia et Terra Nova. Le site possède également un jardin remarquable qu’est le jardin Romieu. En restaurant cet espace végétal, c’est un nouvel espace de promenade et de découverte qui sera proposé aux bastiais. Son réaménagement qui s’oriente vers un jardin maritime méditerranéen permettra de créer une continuité touristique, culturelle et pédagogique s’articulant autour du Vieux-Port, du palais des Gouverneurs et de la Citadelle.

Les travaux débuteront en 2019.

L'espace Gaudin

 

Plus qu’un parking, l’espace Gaudin est un réaménagement ambitieux du haut du Boulevard. Il devient un lieu de vie, de passage et de récréation dans un centre historique qui reprend vie. Intégré dans sa réalité urbaine repensée et respectueuse des équilibres souhaités par la population, cet espace fait sens et participe pleinement de la vision portée par la majorité municipale. 

 

Le parking est évidemment au cœur du projet : il ajoute 303 places supplémentaires dans le centre-ville dont 22 pour les voitures électriques, 20 pour les deux-roues et 6 pour les personnes à mobilité réduite. Conscients de l’enjeu que représente le stationnement en Centre-Ville, ce projet comme les autres projets de parking est pour nous un premier pas essentiel pour la mise en place de nouvelles aires piétonnes sur les anciennes zones de stationnement en voirie telles que le Vieux Port.    

 

Le projet de restructuration inclut plus largement et dans le même laps de temps, l’émergence d’un véritable pôle enfance : futur hébergement de la crèche (A ciucciarella), de l’école maternelle et élémentaire, les cinq étages du bâtiment scolaire seront rénovés. Cet équipement sera doublé d’un projet éducatif innovant tourné vers le numérique. La création de deux jardins en creux a aussi été actée : un devant la façade sur cour de l’école Gaudin et un autre devant la première façade du collège Vinciguerra coté boulevard Paoli. Pour ce chantier, la ville a souhaité appliqué la démarche HQE (haute qualité environnementale, mais non labellisée), ce qui contraint les constructeurs à une construction conforme aux exigences de développement durable tant sur le choix des matériaux que sur la gestion de l’ensemble des nuisances en cours de chantier.

 

Quinze millions d’euros, c’est le coût global du projet. Grâce aux négociations menées par la municipalité, seulement 44 % seront imputés à son budget. Largement cofinancé, son coût ne sera pas supporté par les impôts des bastiais mais par les recettes liées à l’exploitation du parking.

Le parking Gaudin sera ouvert au cours du dernier trimestre 2019, l’école Gaudin, sera livrée en juin 2019 pour permettre la rentrée scolaire 2019/2020.

 

Place Claude Papi dite anciennement « Place du triangle » 

La place Claude Papi a été terminée en 2017.

Cette place publique est emblématique de la transformation du secteur, elle est au cœur du projet de redynamisation des quartiers Sud. L’engagement des travaux sur la place constituait une étape décisive car le démarrage de cette opération exprime la relance des chantiers de la Ville sur ce secteur après la livraison du Centre Culturel. Devenue un véritable lieu de vie avec une transformation complète (installation de bancs publics et de plantes) elle comprend également 28 places, 2 PMR, 26 courte durée (dont 4 places de livraison), Espace motos. 

L’ensemble du processus s’est fait dans la concertation avec des réunions publiques, des cafés chantiers, un cahier d’expression des habitants, le tout avec comme personne référente un chargé de mission cohésion sociale, qui a établi le lien entre la population et les opérateurs chantier pour apporter des réponses aux questions des habitants. 

Cette concertation est symbolisée par la campagne « Un nome per a vostra piazza », qui concernait la mise en place d’un processus participatif afin de donner un nom à la future place publique :

- Phase 1 : recueil des propositions. 

- Phase 2 : mise au vote des propositions pour choisir un nom. A l’issue du vote, 352 bulletins ont été dépouillés par les équipes de la Ville le 28 novembre. Le nom qui est arrivé en tête du vote pour la place publique de la rue St Exupéry fût Claude Papi.

 

L'ilot de La Poste

  

 

Le bâtiment de la Poste a été préempté via l'office foncier pour un montant de près de 4 millions d'euros. C'est une structure d'environ 16 000 m2 pour laquelle nous élaborons un cahier des charges et allons désigner un programmiste pour exploiter au mieux l'immeuble et le valoriser d'un point de vue économique et architectural. Bâtiment innovant, cet espace sera un véritable pôle économique et un des enjeux majeurs pour l’avenir de notre ville.

 

Les travaux d’aménagement de l’îlot de la Poste devraient débuter en 2019.