Art et Culture / Arte è Cultura

12a Ghjurnata di a Rivista

Mis en ligne le

, .JPG 1.1Mo ()

La bibliothèque municipale de Bastia propose la 12ème journée de la revue le 7 juin 2017 de 10 h à 12 h 30 et de 14h30 à 18 h.

«  Les revues présentent nouveautés, projets et activités »

 

 

La Journée de la revue permet de faire le point sur l’actualité des revues, de réfléchir à l’évolution et au maintien d’une activité éditoriale qui reste trop méconnue. Elle révèle pourtant une réelle vitalité.  

Avec le colloque, nous questionnons la revue comme centre d’intérêt et source historique.

Le thème de cette 12e édition « Femmes et revues » inspire un questionnement et une problématique peu abordés jusque-là.

De la fin du XIXe siècle à nos jours les diverses communications s’intéressent à la fois à la représentation féminine dans les médias et au rôle des femmes dans le monde revuiste.

Salon

 

 Revues anciennes

 

Avec Alain Piazzola et Guerin Campana.

 

Les libraires de Bastia

 

Les revues invitées : 

Avali, Bonanova, Bulletin de société des sciences historiques et naturelles de la corse, Bulletin archéologique et d’histoire de la Corse, Cahier d’anthropologie, Cahiers Corsica, Cap’intesu, A Cronica, De(s) générations, Eccu, Etudes Corses, Espèces, Fabula, Kallisté, Koan, A Mimoria, Musa Nostra, U Mosconu d’Avretu, Petre Scritte, Pian’ d’Avretu, Scoddu, Strade,  Terra Corsa, Riveneuve Continents.

 

Actualité des revues

 

Un regard sur les dernières livraisons des revues insulaires.

Eccu, Espèces…

 

Programme du colloque

10h00 : allocution d’ouverture de M. Pierre Savelli, Maire de Bastia.

 

Arnaud Dhermy. (Bnf Gallica)

Icones et médiatrices ? Les féminités dans les revues de patrimoine (1870-1940) l'extension des données de patrimoine aux pratiques partagées et au domaine de l'intime, à partir du milieu du 19e siècle, renouvelle une expression culturelle au sein de laquelle les contributions féminines se distinguent, à l'instar d'une George Sand, en termes d'inspiration, de thématiques abordées, mais aussi de style et de formes d'écriture. A partir de quelques cas sur le pourtour méditerranéen français, l'exemple des revues culturelles sous la IIIe République est à ce titre révélateur, et montre l'identification et l'expression d'un certain patrimoine, vu par les femmes.

 

Magali Guaresi. (BCL – CMMC, Université Nice Cote d’Azur)

Femmes politiques et médias sous la Cinquième République, entre représentations traditionnelles et ruptures.       

A partir des résultats de travaux récents en histoire politique et en analyse du discours, cette contribution s’attachera à présenter les grands traits du traitement médiatique des figures politiques féminines sous la Cinquième République. Elle montrera en particulier en quoi la presse contribue à construire, à perpétuer mais aussi, parfois, à subvertir les contraintes qui encadrent l’engagement politique au féminin.

 

Xavière Gauthier. (Maitresse de Conférences)

La revue Sorcières, les femmes vivent : une aventure des années 70.

J'ai créé Sorcières pour toutes les femmes qui luttaient en tant que femmes, qui cherchaient et disaient leur spécificité et leur force de femmes, en écrivant, chantant, filmant, peignant, dansant, dessinant, sculptant, jouant, travaillant... Et de 1975 à 1982, en ce temps fort de l'histoire des femmes, la revue a fait apparaître la richesse et la diversité des créations de femmes. L’Encyclopedia Universalis constatera: "Le “féminin” dans la culture n’apparaît ainsi plus seulement comme une fonction négative mais aussi comme un élément dynamique, voire novateur”.

 

Marie-Claude Lepeltier. (SCD Univ. De Corse)

La femme dans la caricature insulaire de l’entre-deux-guerres : l’exemple du journal A Muvra

 

Christian Peri. (BM Bastia).

Suzanne d'Aloisi et la revue Cyrnos dans les années 30.

Tombée aujourd'hui dans l'oubli, Suzanne d'Aloisi est dans l'Entre deux Guerres, responsable d'une revue et joue un rôle dans la vie littéraire et « mondaine » de l'île créant et animant un réseau avec la création de l’Académie cyrnéenne. Défense et illustration de la culture insulaire dans un cadre littéraire mais aussi engagement féministe, deux versants à interroger...

 

Vanina Profizi. (Maitre de Conférence IEP Paris)

U Ribombu contre les femmes du Manifeste pour la vie. Fenêtre sur la place des femmes dans la presse nationaliste corse.

En 1996, un article de l'hebdomadaire indépendantiste U Ribombu prend à partie les animatrices du "Manifeste pour la vie",  collectif féminin qui, depuis 1994, dénonce la violence politique déchirant la Corse. Au delà de leur virulence, c'est le caractère sexiste et misogyne de ces attaques restées anonymes qui interpelle alors l'opinion publique et vaudra au magazine l'une de ses nombreuses condamnations en justice. Cette affaire de presse pourrait-elle avoir un caractère moins anecdotique que ne le suggère son retentissement, certes national, mais de courte durée ? Peut-on, à partir d'elle, ouvrir une fenêtre sur la place des femmes dans le mouvement nationaliste corse ?

 

 Les intervenants :

Arnaud Dhermy,

Bibliothèque nationale de France.

Coordinateur scientifique pour Gallica, en charge des partenariats en histoire et patrimoine régional.

Thèse en cours sur Les petites revues locales sous la IIIe République, comme marqueur de l'évolution vers un patrimoine régional contemporain (à l'Ecole normale supérieure de Paris). A publié de nombreux articles dans Etudes Corses, Strade…

Magali Guaresi

- MCF en Histoire politique XIXe-XXe - Iinstitut d’Etudes Politiques. Toulouse/Lassp.

- MCF en Médias numériques – Toulouse III / Lerass

Publications : Parler au féminin. Les professions de foi des député-e-s sous la Cinquième République, Paris, L’Harmattan, Collection Humanités Numériques (en préparation pour publication en 2017).

Articles publiés dans : Semen, Les Cahiers de la Méditerranée, Mots…

Xavière Gauthier

Doctorat en Philosophie sanctionnant le troisième cycle de l’enseignement supérieur de Lettres. (Mention très bien, à l’unanimité du jury).

Créatrice de la revue « sorcières », Journaliste, Conseillière littéraire aux éditions du Seuil. Créatrice de la collection : « Oeuvres de Louise Michel » aux Presses Universitaires de Lyon.

Maîtresse de conférences à l’Université de Bordeaux III, à l’I.U.T., Michel de Montaigne. Chargée de recherches au C.N.R.S., Lyon 2, UMR LIRE (Littérature, idéologies, représentations).

Colloques, ouvrages collectifs. Articles dans différents journaux et  revues.  Le Monde. Les Nouvelles littéraires. La Quinzaine littéraire. Galerie des arts. Phosphore. Le Magazine littéraire (dossier : “Femmes, une autre écriture?”). Tel quel. Cahiers Renaut-Barrault (Duras : « La danse, le désir »). Les Cahiers de l’Herne (« Chère Marguerite Duras). Sorcières. Guide lecture Bayard-Presse. Emissions de radio sur France-Inter et France-culture.

_ Surréalisme et sexualité,  éditions Gallimard, collection Idées). Prix de l’A.P.E.S.H., destiné à une recherche nouvelle dans le champ des sciences humaines

Marie Claude Lepeltier

SCD Université de Corse. Responsable du fonds Corse.

Publications dans Etudes Corse, Diacronie.

Christian Peri

Conservateur en Chef. Direction du réseau des bibliothèques de Bastia.

 

Vanina Profizi

Maître de Conférences. Institut d’Etudes Politiques, Paris

Thèse : De l'île à l'Empire : colonisation et construction de l'identité nationale : les Corses, la nation et l'empire colonial français XIXe-XXe siècles

 

Informations :

Bibliothèque Tommaso Prelà                    

Contact : 04 95 58 46 07                                                                                    

 

bibliotheques.bastia.corsica