Patrimoine / Patrimoniu

Madunetta : pas d'inquiétude

Mis en ligne le

A Madunetta a été présentée dans une niche sur le port de Bastia, durant de nombreuses décennies. De ce fait la surface du marbre s’est considérablement dégradée, l’épiderme a été rongé par les sels et les intempéries, et des soulèvements d’écailles de marbre sont visibles sur le socle de la sculpture.

L’érosion a privé A Madunetta de ses pouces et d’un fleuron de sa couronne, son visage est usé et de nombreux détails ont disparu. Des fissures sont apparues des deux côtés du manteau et sur la terrasse du socle.
A Madunetta souffre donc :
- d’érosion et de légère désagrégation superficielle, dues aux précipitations
- de désagrégations profondes, dues à la présence de sels très solubles
- de fissures d’origine diverses : simple dilatation liée aux variations thermiques, chocs lors de pose-dépose de la sculpture
- d’entrées d’eau locales : joints ouverts, fissures.
Toutes ces altérations rendaient la restauration urgente afin que la petite madone du port de Bastia puisse résister aux outrages du temps.
A Madunetta a été confiée aux soins de madame Anne Gérard-Bendelé, restauratrice spécialisée dans la sculpture qui a déjà restauré de nombreuses œuvres du musée. La restauration va sans doute prendre plusieurs semaines en fonction des réactions de la statue aux traitements qui lui seront appliqués.
L’intervention a commencé par l’enlèvement du grillage et du mortier de restauration au dos, afin de retrouver l’aspect original de la sculpture. Cet enlèvement, mécanique,  permet l’accès au marbre pour la pose de compresses de désalinisation. La deuxième étape consiste à la consolidation des écailles de marbre soulevées par pose de petits solins et collage des écailles de marbre.
Après séchage de la colle, la désalinisation a commencé : cette opération devra se répéter jusqu’à évacuation complète des sels. La désalinisation se fait par application de compresses de pulpe de papier qui forme comme un cataplasme. Lorsque la couche de pulpe de papier est sèche, elle est enlevée et remplacée par une nouvelle couche jusqu’à épuisement des sels.
Lorsque cette étape sera achevée, il faudra procéder à la dérestauration et au bouchage des fissures du manteau.