On a testé pour vous… marches d'écoutes paysagères

Mis en ligne le

, .JPG 440Ko ()

Tous les jours à 10h pendant le Festival I Sulleoni ont lieu les Éclats Sonores… Mais qu’est-ce que c’est ?

Réveil matin 9h (je me lève comme une fleur) pour aller au Coworking, 26 rue Général Carbuccia. Pourquoi si tôt ? Je vais y faire une marche d’écoutes paysagères avec Stéphane Marin, et si dit comme cela ça a l’air bizarre, c’est normal, c’est parce que ça l’est.

Une fois tout le petit groupe arrivé sur le lieu du rendez-vous, on nous distribue le matériel. Cela consiste en un petit baladeur mp3 (noir, ça va avec tout, parfait) accrochable aux vêtements (ou à des feuilles de papier mais ça n’aurait aucun intérêt ici), un petit casque pour écouter (noir également), et un gros casque anti-bruit (un peu rouge celui-ci). Nous voici équipés et prêts à démarrer l’écoute.

Nous commençons donc par une petite gymnastique auditive, une sorte de yoga des oreilles, afin de se mettre en conditions. On écoute le bruit proche de nous, puis on s’éloigne petit à petit… Yeux ouverts, yeux fermés, on fait attention à l’environnement sonore qui nous entoure. On coupe les téléphones portables, on se prépare à ne pas parler pendant une heure, et on y va !

Une promenade urbaine nous attend ! On va ainsi passer par la place du Marché, par l’Église de Conception, on s’arrête devant quelques fontaines, on monte à la Citadelle après des pauses sur le Vieux Port et dans les Jardins Romieux…  Le tout, accompagnés non pas de musiques, mais de sons. Des bruits de villes, amplifiés, rythmés, avec parfois du silence entrecoupé de discussions, des vaguelettes, des chants d’enfants… 

Pendant une heure, nous écoutons consciemment des sons que nous entendons pourtant tous les jours, sans toutefois y faire attention. Cette expérience est déroutante, cela fait un peu bisquer de passer par tous ces chemins sans avoir le droit de jouer à Pokémon, mais une fois qu’on s’est débarrassé de ses aprioris, on s’y fait, et on peut même trouver ça agréable. 

Pour conclure, venez c’est sympa, c’est vrai que c’est bizarre, c’est surprenant, c’est différent de ce que vous faîtes d’habitude, mais ça vous fera redécouvrir votre ville autrement, avec les oreilles ! Vous pouvez vous y rendre encore demain (jeudi), après-demain (vendredi) et samedi (samedi).