Démocratie participative / Demucrazia participativa

Parolle citatine d'aprile

Mis en ligne le

, .JPG 3.0Mo ()

Ce mois-ci, Dominique Manresa, habitante de Lupinu et membre du conseil de quartier « U Populu di l’Ortu », prend la parole.

-Qu’est-ce qui vous a incité à vous inscrire dans le conseil de quartier de votre territoire ?

 

« L’un des membres du conseil de quartier de « Bastia Centru » m’a parlé de cette démarche participative que je trouvais intéressante. Ce qui m’a séduit par-dessus tout, c’est que le conseil de quartier et un lieu où l’on échange et où l’on rencontre l’autre. Ce n’est pas un lieu dédié simplement à la « réclamation », c’est un espace où l’on s’engage, où nous pouvons améliorer la vie quotidienne en étant force de propositions. Nous sommes un vrai relais d’informations sur les fonctionnements de Bastia et de ses quartiers pour les élus et Monsieur le Maire ».

 

-Vous faites partie du projet du jardin participatif « Basgiacuccu » qui va être prochainement mis en place à Lupinu. Comment vous êtes-vous structurés entre habitants ? Quel a été votre rôle ?

 

« Nous nous sommes d’abord réunis entre habitants pour parler de cette idée que l’on avait en commun lors des réunions de conseil de quartier. La mise en place du projet a mis un peu de temps car nous devions apprendre à nous connaitre, et trouver un consensus pour respecter les avis et propositions de chacun. Il a fallu ensuite penser le projet dans sa globalité avec la Mairie en incluant la logistique, la communication, l’investissement personnel, etc.

 

Je me suis investie dans la communication du projet en proposant des idées de supports de communication au service de la démocratie participative. J’aimerais, à terme, pouvoir proposer des rencontres intergénérationnelles au sein du jardin, passer à la communication dite de terrain ».

 

-Quelles sont les prochaines idées que vous aimeriez proposées et/ou mettre en place dans votre quartier ?

 

« Mes idées sont liées à ce jardin, j’aimerais qu’il se transforme vraiment en lieu de partage et que les autres habitants des quartiers sud puissent se sensibiliser au compostage. Il serait intéressant d’y installer un lombri composteur en plus du composteur qui est déjà en place. J’aimerais aussi qu’avec les autres membres d’ « U Populu di l’Ortu », nous puissions travailler sur les améliorations qui peuvent être faites dans les quartiers sud ».