Démocratie participative / Demucrazia participativa

Parolle citatine di maghju

Mis en ligne le

, .JPG 1.0Mo ()

Ce mois-ci, Francette Villanova, habitante de Saint Antoine/ San Gaetanu et membre du conseil de quartier Appellamanu, prend la parole :

-Qu’est-ce qui vous a incité à vous inscrire dans le conseil de quartier de votre territoire ?

« Le manque d’activité, de partage et de lien social entre les habitants de Saint Antoine/ San Gaetanu, m’ont incité à agir. Cela m’a fait prendre conscience que si je voulais que cela change, il était de mon devoir de m’inscrire dans le conseil de quartier et d’œuvrer collectivement à la vie de ce territoire ».

 

-Le conseil de quartier Appellamanu a eu du mal à se fédérer et démarrer ses actions collectives. Aujourd’hui, il connait un renouveau. Qu’est-ce qui vous a motivé à ne pas renoncer ?

« Je ne renonce jamais, je me suis toujours dit que la solidarité entre citoyens était indispensable. Nous ne pouvons pas agir seuls, nous avons besoin d’une force commune pour changer les choses. La solidarité est une valeur d’exemple. D’ailleurs le conseil de notre quartier s’appelle « Appellamanu », car c’est ensemble et main dans la main que nous devons travailler et avancer ».

 

-Le 8 avril dernier, vous lanciez une chasse à l’œuf soit la deuxième action d’animation du quartier avec de nouveaux membres. Comment vous êtes-vous structurés entre habitants ? Quel a été votre rôle ?

« Dans un premier temps, nous nous sommes donnés rendez-vous entre membres du conseil pour une balade afin de trouver des idées tous ensemble. Chacun a pu s’exprimer et nous nous sommes lancés dans l’élaboration d’une chasse à l’œuf. Cet évènement a permis aux enfants et adultes de se rencontrer, cela leur a montré que leur quartier pouvait vivre dans la convivialité et le partage. Pour ma part, J’ai plutôt joué le rôle de relais entre les membres ».

 

-Avez-vous de nouveaux projets pour la suite ? Quelles thématiques souhaiteriez-vous mettre en avant dans le quartier de Saint Antoine/ San Gaetanu ?

« J’aimerais pouvoir mettre en place un jardin partagé dans le quartier. Qu’il soit conçu et animé par A Pellamanu et les autres habitants. Un projet tel que celui-ci permettrait de favoriser le lien social, car il devient un lieu de rencontres et d’échanges entre les différentes générations et cultures. Cela peut également contribuer à l’émergence de nouvelles idées ».

 

Francette Villanova